Allergies saisonnières, approche holistique



Manifestation des allergies saisonnières :

A partir du printemps (et même un peu avant) les graminées et herbacés commencent à pointer le bout de leur nez, une multitude de symptômes apparaissent chez une partie de la population (nez qui coule, yeux qui grattent, gorge nouée, toux…).

Le pollen, transporté par le vent peut provoquer une réaction inappropriée de l’organisme, le système immunitaire croyant à un ennemi va donc se mettre en alerte pour essayer de combattre « l’intru ». Il active ses défenses et libère des histamines, ce sont des hormones qui déclenchent une inflammation des muqueuses avec une hypersécrétion de celles-ci en réaction, dans le seul but de protéger l’organisme. Les allergies saisonnières sont en réalité une suractivation du système immunitaire qui va enclencher plusieurs mécanismes de défenses pensant protéger l’organisme d’un « intru » : le pollen.


Il ne s’agit pas du pollen en lui-même mais bien d’une réaction physiologique du corps se mettant en place, dans le but de « nous protéger ». Ce qui nous fait réagir en éternuant, en ayant les yeux qui grattent, une toux etc… Tout cela est une réponse du corps face à l’inflammation provoqué par l’histamine. Généralement votre médecin vous prescrira des antihistaminiques, cela va faire baisser le taux d’histamines dans le corps et ainsi vous soulager. Ces médicaments sont généralement très efficaces mais agissent directement sur le symptôme et non la cause. Par ce que comme vous le voyez, nous ne sommes pas tous égaux face aux allergies saisonnières, certains ne ressentent aucun symptôme. Alors pourquoi certaines personnes sont touchées par ce phénomène et d’autre pas du tout ? Pourquoi le corps se met-il en alerte chez certaines personnes face au pollen ?


Pourquoi je suis allergique ?

Une allergie saisonnière peut trouver sa cause dans plusieurs facteurs : l’hérédité (le terrain), l’environnement, l’hygiène de vie.


Les premiers mois de vie et la génétique : facteurs déterminants.

Si les deux parents souffrent d’allergies saisonnière il y a fort à parier que leur enfant en souffrira aussi, L’enfant aura une prédisposition génétique aux allergies mais ce n’est en aucun cas une fatalité car nous pouvons modifier notre terrain génétique en travaillant en profondeur sur celui-ci.

D’ailleurs, notre flore intestinale joue un rôle extrêmement important dans l’apparition de l’allergie, en effet, notre microbiote joue un rôle déterminant sur notre système immunitaire. De ce fait, avant de traiter l’allergie en elle-même avec des médicaments calmants le symptôme il serait intéressant de travailler sur notre microbiote. Pour cela, commencez par faire une analyse de sang, puis si possible une analyse de votre microbiote. Ensuite il s'agit de travailler en profondeur sur votre flore et votre hygiène de vie globale : alimentation, hydratation, activité physique et utilisation de probiotiques oraux en soutien et pour repeupler votre flore de bonne bactéries.


Si vous êtes nés par césarienne, que vous n'avez pas été allaité et que vous souffrez de troubles inflammatoires récurrents (allergies, troubles ORL, céphalée, asthme…) il y a fort à parier que votre flore intestinale est déréglée et que votre microbiote ne fonctionne pas correctement. En effet, c'est dès les premières minutes de vie que notre flore se construit, une naissance par voie basse aura un impact positif sur le bébé qui récupèrera les bactéries de sa maman au passage pour construire sa propre flore. L'allaitement aussi joue un rôle positif sur la flore du bébé et du futur adulte. Attention il ne s'agit pas d'émettre un jugement sur les mamans qui n'allaitent pas, les raisons de chacune doivent être respectées et acceptées, il vaut mieux ne pas allaiter si on ne s'en sent pas capables ou si on ne veut simplement pas que de se forcer à le faire, en plus de vous stresser cela stressera le bébé et ça ne vaut pas le coup! Il s'agit simplement de vous expliquer ici les mécanismes du corps et la fabrication d'une bonne flore intestinale. De plus, même si les premiers mois de vie sont déterminants, il n'y a pas QUE ça à prendre en compte. En effet, la prise d'antibiotiques récurrente peut aussi avoir un impact très négatif sur votre flore, la prise de traitements médicaux lourds, une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire etc.. Tout cela est à prendre en compte pour évaluer votre microbiote. Pour cela, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un Naturopathe.


Un système digestif sain aura un impact sur notre système immunitaire qui combattra plus efficacement les infections et retrouvera un fonctionnement « normal ». Si vous souffrez d’une dysbiose intestinale il y a fort à parier que vous souffrez également d’allergies, si vous traitez votre flore en profondeur, l’allergie disparaitra généralement.


L'hygiène de vie :

Le mode de vie aura un impact considérable sur notre organisme et ses défenses, en effet, une alimentation non appropriée, la sédentarité et une mauvaise gestion du stress encouragera l’inflammation à se propager créant ainsi troubles et maladie. Il convient de travailler en profondeur pour retrouver un organisme sain et capable de fonctionner correctement.


L'environnement :

Une allergie saisonnière peut aussi trouver sa cause au sein de l’environnement, en effet une surexposition aux éléments toxiques (pollution) va avoir un impact négatif sur notre corps et notre système immunitaire, de ce fait, notre organisme sera propice aux inflammations surtout si l’hygiène de vie globale (alimentation, hydratation, activité physique, stress) est médiocre.


Comment combattre les allergies ?

Comme expliqué plus haut, il s’agit de revoir notre hygiène de vie globale et de travailler sur l’inflammation, il faudra alors opter pour une alimentation anti-inflammatoire, diminuer les facteurs aggravants tels que le lactose, le gluten, les éléments toxiques et acides (café, tabac, alcool, produits industriels, mauvais sucres…) et renforcer ses défenses immunitaire à l’aide d’une alimentation saine et équilibrée riche en vitamines et minéraux essentiels, une activité physique régulière, une bonne gestion des émotions et du stress, une bonne hydratation, une détoxification des émonctoires au travers de plusieurs type de cure etc… En bref un travail profond et personnalisé.


Il faudra aussi travailler en profondeur sur votre terrain, en tant que Naturopathe, je fais remplir un questionnaire avant consultation à mes clients, celui-ci me permet de situer à peu prés le niveau de vitalité probable de mon client puis au cours de la consultation, une série de questions sur son hygiène de vie vient compléter mon analyse. A la suite de cela je peux évaluer la vitalité et les causes probables des problèmes de santé rencontrés. MAIS, cela ne suffit pas entièrement à mon analyse, en effet, un bilan sanguin complet devra sans doutes être établi afin de se rendre réellement compte des causes probables. Une carence, un problème de thyroïde, du cholestérol, du diabète… Tout cela peut venir impacter considérablement notre immunité et notre organisme dans sa globalité.


N'oubliez pas que votre corps vous envoi sans cesse des signaux quand quelque chose ne va pas, ces signaux peuvent être physiologiques : douleurs, frilosité, crampes, allergies, maladie…. Ou psychologiques : angoisse, stress, anxiété, insomnies… Dans tous les cas, TOUT est lié.

En travaillant en profondeur sur votre organisme global vous retrouverez la vitalité et les allergies ne seront qu’un lointain souvenir !


En attendant, il existe des solutions naturelles pour soulager les différents symptômes liés à celles-ci car au-delà de l’aspect global de votre santé, aujourd’hui les allergies vous font souffrir, vous empêchent d’avoir un sommeil réparateur et vous encombrent, voici alors ce que vous pouvez faire pour vous soulager en attendant de travailler sur la cause.


Les solutions naturelles pour vous soulager :

  1. Alimentation :

En période de crise, on privilégie une alimentation ANTI-INFLAMMATOIRE donc on évite tout ce qui va venir accentuer les symptômes : produits laitiers (lactose), viande rouge, sucreries, produits industriels, mauvais gras, charcuterie, café, alcool, Gluten…


On privilégie des fruits et légumes frais, le plus brut possible, bio de préférence. On mise sur des jus de légumes pour leurs fortes teneurs en vitamines et minéraux. On fait attention à la cuisson : on privilégie la cuisson vapeur pour conserver les vitamines et on mange une portion de légumes crus en plus des cuits à chaque repas. On mise sur la vitamine C et la quercétine (fort pouvoir antiallergique) : pomme, poire, orange, mangue, ail et oignon...


  • On n’hésite pas à ajouter de l’ail et de l’oignon à ses plats : L’ail et l’Oignon sont des aliment prébiotiques ayant un fort pouvoir alcalinisant, l’oignon a un fort pouvoir détoxifiant, il favorise la digestion et a des vertus antioxydantes puissantes. Il vous aidera à combattre l’inflammation. L’ail quant à lui, détiens de fortes propriétés antioxydantes, il est donc bénéfique pour notre système immunitaire en plus d’être antibactérien et antifongique. En bref, si vous les digérez bien, n’hésitez pas à les ajouter à vos plats!


La vitamine C va être particulièrement utile pour soutenir le système immunitaire et limiter la production d'histamine. N'hésitez pas à consommer des fruits et légumes riches en vitamine C le plus crus et bruts possible et surtout bio : oranges, pamplemousse, poivrons, tomates, kiwi, fruits rouges, mangue, ananas...

Le magnésium joue un rôle dans la libération de l'histamine, la fatigue, le système nerveux... vous pouvez le trouver dans : les amandes, le chocolat noir, les épinards, l'avocat, la banane etc...

Les algues : spiruline, chlorelle : pour leur forte teneur en minéraux et antioxydants. Elle vous redonneront un coup de boost après l'hivers et soutiendront votre organisme pour combattre les symptômes allergiques.


On n’hésite pas à ajouter des épices, fort pouvoir anti-inflammatoire : curcuma, cannelle, gingembre, poivre noir, noix de muscade…En plus de leur vertus antispasmodiques.


On s’hydrate ! En période d’inflammation, le corps se déshydrate beaucoup plus rapidement, il est alors très important de s’hydrater suffisamment : boire entre 1L et 2L par jour d’une eau peu minéralisée (ex : Volvic) en plus des différentes tisanes utiles en cas de rhinite allergique.


On favorise les omégas 3 pour leurs action anti-inflammatoire (poissons gras, oléagineux …)


Et on s'expose à la lumière du soleil le plus possible pour se recharger en vitamine D, essentielle à notre immunité !


2. Phytothérapie :


La feuille de plantain lancéolé : Antihistaminique, antibactérienne, antispasmodique et antivirale ! A utiliser impérativement pour vous soulager naturellement en cas d’allergie. Vous pouvez vous la procurer ici :

Plantain lancéolé extrait de plante fraîche Bio - 50 ml - Ladrôme - Onatera.com


Les bourgeons de cassis, de noisetier, de viorne : vertus antihistaminique, anti-inflammatoire, stimulantes, très efficaces en cas d’encombrement, ils ont aussi une action drainante sur les poumons ce qui peut soulager en cas de toux liée aux allergies.


Cassis Bourgeons Bio - 50 ml - Herbagénèse - Onatera.com

Viorne bourgeon Bio - 50 ml - Herbalgem - Onatera.com

Noisetier Bourgeons Bio - 50 ml - Herbagénèse - Onatera.com


L’huile de nigelle est riche en acide oléique et en acide linoléique elle aide à soulager les allergies saisonnières et à renforcer les défenses naturelles de l’organisme en plus de ses vertus sur le système digestif et la peau, à prendre sous forme de comprimés pour plus de confort.


Pour la toux et le rhume : Tisane aux thym 3 fois par jours

Pour la toux, les voies respiratoires inflammées : Tisane de Guimauve 3 fois par jours


Attention la phytothérapie n’est pas sans danger, bien regarder les contre-indications avant usage.


3. Aromathérapie :


Huile Essentielle d’ESTRAGON : antihistaminique naturel, antispasmodique, action hépatique.

Huile essentielle Estragon Bio - 10 ml - Terraïa - Onatera.com

Huile Essentielle d’EUCALYPTUS RADIE pour son action décongestionnante sur les voies ORL

Huile essentielle Eucalyptus radiata Bio - 10 ml - Docteur Valnet - Onatera.com


4. Techniques complémentaires :


- Cohérence cardiaque : 3 fois par jours 6 respirations par minutes pendant 5 minutes.

Permet de réguler son rythme cardiaque, de se détendre et de se vider l’esprit. De ce fait, le stress sera éliminé et l’organisme réoxygéné. La cohérence cardiaque vous permet de réduire le stress, les angoisses et les peurs afin d’y voir plus clair et améliorer votre santé globale.


- Les bains vapeurs d’achillée millefeuille ou de camomille, riches en molécules antihistaminiques et anti-inflammatoires, va aider à décongestionner les sinus. (1 CAS de plantes dans 20cl d’eau bouillante, infuser 10 min et inhaler).


- Activité physique pour détoxifier l’organisme en favorisant la sudation : HIIT, cardio, randonnée, Yoga vinyasa…


Ces conseils sont des conseils généraux, pour un suivi personnalisé n’hésitez pas à prendre rendez-vous.

Ces conseils ne se substituent pas à un avis médical.


J’espère que cet article vous aura aider et donner un angle de vue supplémentaire pour comprendre et soulager vos allergies. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour avoir un suivi personnalisé.

Il est important de prendre chaque problème de santé à sa racine, cela veut dire : s’intéresser à la cause et non simplement soulager un symptôme. Sur le long terme ce sera de plus en plus compliqué à soulager si nous négligeons l’aspect global de notre santé !

Avec un suivi personnalisé, nous pourrons aller rechercher la cause probable de vos allergies et travailler dessus afin que vous retrouviez vitalité et bien-être sur le long terme.


Comment prendre rendez-vous ?

Par mail : lilia.coachholistique@gmail.com

Par téléphone : 06 59 83 97 00


Je reste à votre écoute pour tous renseignements complémentaires !

Belle semaine.








26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout